Lesrapailleurs

LE MARCHEUR

Un film de Emmanuel Tardif

2021 / Fiction / 53 min
Distribution – Les Films du 3 Mars
Postproduction

Synopsis

Le Marcheur est d’abord et avant tout le titre du film de fiction qu’a écrit Louis-Philippe et dont il interprète le personnage principal. Atteint du trouble du spectre de l’autisme, Louis-Philippe est un jeune homme de 23 ans qui ne pense et ne vit que pour une chose : le cinéma, son cinéma. Ses ambitions sont démesurées, ses capacités limitées, mais sa fougue, sa passion et la grandeur de son âme l’invitent à marcher à bras-le-corps vers celles-ci. C’est ce qu’il fait, pour la première fois, lors du tournage de son premier film.

Le documentaire, intitulé Le Marcheur également, fait le portrait honnête, ludique et émouvant de son aventure dans les corridors ardus du tournage. C’est la mise en concret de toutes les idées qui habitent son esprit, la rencontre entre son aspiration au cinéma hollywoodien et la nécessaire première étape d’un film à petit budget.

Écrit et réalisé par : Emmanuel Tardif
Production : Les Rapailleurs et les productions le p’tit monde

Avec : Louis-Philippe Pilette et Zachary Lareau

Réalisation, direction photo, son, montage et production : Emmanuel Tardif

Montage : Zachary Ayotte

Montage son : Pierre Cautain

Direction artistique : Jeanne Tétreault

Assistants à la caméra : Vincent Bonin, Léa Roy

Colorisation : Joseph Cadieux

Conception sonore et mixage sonore : François Lacasse

Musique : Pierre Cautain

{

Note d’intention

Le marcheur a été pensé comme un hommage à l’esprit incomparable de Louis-Philippe. C’est depuis notre rencontre que celui-ci me fascine et que l’envie profonde d’en capter l’essence m’habite passionnément.

Lorsqu’il m’est arrivé avec projet, l’idée m’est apparue. À une étude sur l’autisme, j’ai préféré provoquer la rencontre des ambitions de Louis-Philippe avec la réalité du cinéma. Appelé par les plus grandes marches du cinéma d’action hollywoodien, je voulais lui offrir une première expérience à la hauteur de toutes les premières expériences : amateure, certes, mais complète.

Le laboratoire ainsi créé n’est que celui demandé par Louis-Philippe. En lui offrant les outils nécessaires, il m’offrait la chance de l’observer, à distance, avec ma caméra et mon micro. Ce qui en ressort est, je l’espère, un portrait juste de cet homme unique que je considère comme mon ami.

Sélections :

Prix :